Comment Fabriquer une Corde à partir de Plantes

Comment Fabriquer une Corde à partir de Plantes

 Étape 1 : Obtenir des fibres

Tout ce dont vous avez besoin pour ce projet est de la fibre végétale. L'aconit (Apocynum cannabinum - cannabinum signifie plante à fibres) est une excellente source, mais l'asclépiade et d'autres plantes fonctionneront tout aussi bien, voire mieux. Liée à l'asclépiade, l'aconit est également toxique en cas d'ingestion. En outre, certaines personnes peuvent réagir négativement à la sève de latex. Mais la plupart des gens ne devraient pas avoir à manipuler les tiges mortes. Si vous êtes sujet aux allergies ou si votre peau est facilement irritée, je vous recommande de trouver une autre source de fibres, comme l'asclépiade ou l'écorce.

Autres sources de fibres

Plantes mortes
Les meilleures sources de fibres naturelles sont les plantes mortes, bien que la fourrure animale soit supposée être une option. (J'ai vu une fois une dame filer du fil directement à partir d'un lapin angora).

L'asclépiade est très douce et moins allergène. Je n'ai pas travaillé avec, personnellement, mais j'ai vu le produit fini, qui ressemble beaucoup à de la ficelle synthétique. Les tiges doivent être récoltées lorsqu'elles sont mortes et grises.

L'écorce intérieure de certains arbres est une autre excellente source, à condition d'en récolter suffisamment. L'astuce consiste à trouver des branches tombées ou des arbres morts dont l'écorce pend. Les meilleurs arbres à fibres sont le cèdre, le tilleul blanc et le tulipier. Le tulipier (parfois appelé à tort "peuplier" ou "peuplier tulipe") est assez commun et perd souvent ses branches. La fibre à base d'arbre est solide, mais grossière.

Retour aux Apocyn

L'Apocyn pousse facilement dans les zones de déchets et les sols perturbés, et semble préférer l'ombre partielle. Pour ce projet, je me suis rendu à vélo sur une route abandonnée qui était destinée à un lotissement. Les plantes rampent sur la chaussée, l'asphalte se désagrège sous l'effet du gel et du dégel et des champignons earthstar, et il y a des peuplements sains de cynoglosse, de vesce et d'autres plantes des zones de déchets.

Vous reconnaîtrez ces plantes à leurs tiges brun foncé d'un mètre cinquante de haut et à leurs gousses pendantes. Au départ, les gousses sont des tubes jumelés qui se rejoignent à leurs extrémités mais qui s'écartent l'un de l'autre au milieu. Au fur et à mesure que les gousses se décomposent, les tubes s'ouvrent, libérant lentement les graines transportées par la peluche dans le vent. (N'oubliez pas que l'aconit est apparenté à l'asclépiade.) Par ailleurs, ce duvet est un excellent matériau pour allumer le feu, mais il s'agit là d'un autre article.

Étape 2 : Récolter les fibres

Les meilleures tiges sont hautes (pour plus d'efficacité), brunes (les tiges grises sont trop vieilles) et ont des branches hautes (pour réduire le nombre de nœuds de branches gênants). Les tiges grises datent d'un ou deux ans et la fibre peut s'être dégradée. Les tiges mortes récemment sont plus difficiles à nettoyer, car l'écorce ne s'est pas autant décomposée. Les tiges d'un an semblent être le juste milieu. Au moment où j'écris ces lignes, de nouvelles pousses apparaissent, les tiges de l'année dernière sont donc parfaites.


Rien ne mange les tiges mortes, alors n'hésitez pas à en prendre autant que vous le souhaitez. Mais attention, elles sont encore attachées au rhizome vivant, à partir duquel les futures tiges pousseront. L'extrémité inférieure est suffisamment fragile pour se briser d'un mouvement rapide d'un côté à l'autre.

Cassez les branches et le sommet, mais avec précaution ; les deux ont tendance à emporter des fibres avec eux. (Je définis le "sommet" comme la partie supérieure au-delà du point où la tige s'est rétrécie d'environ un tiers. Plus intuitivement, c'est le point après lequel il y a trop de branches et pas assez de fibres).

Étape 3 : Sortir le bois de base


Aplatissez une tige dans le sens de la longueur pour briser le "bois" central et séparez-le en deux moitiés à peu près égales.

Le bois est facile à enlever. En commençant par l'extrémité épaisse de l'une des moitiés, coupez une section de bois de quelques centimètres de long. Pour éviter le décollement, tirez sur une extrémité, puis sur l'autre, jusqu'à ce que la bande soit retirée. Jetez-les. (Vous remarquerez peut-être que chaque moitié se divise à nouveau en deux quarts, ce qui est naturel).

Pour les besoins de ce manuel, vous n'aurez besoin que de retirer le bois des deux moitiés d'une seule tige. Une tige de 120cm peut se réduire à une corde de 60cm , mais vous pouvez toujours en rajouter plus tard.

Étape 4 : Attendrir et nettoyer


Vous avez maintenant deux rubans, dont l'un des côtés est recouvert d'une écorce extérieure floconneuse de couleur brun foncé. Si l'écorce extérieure n'est que peu gênante, la forme bouclée du ruban rend la fibre assez difficile à travailler. De plus, il est probable que des nœuds de branches et de petits morceaux de bois s'y cachent. Nous pouvons faire d'une pierre trois coups en attendrissant la fibre, ce qui consiste simplement à la broyer entre le pouce et l'index.

Vous remarquerez que, même si cette opération sépare quelque peu la fibre (un mal nécessaire), elle est encore très réticulée.

Avec ma tige d'un mètre de haut, cette étape a pris 9 minutes et mes mains étaient un peu douloureuses (c'est l'étape la plus ennuyeuse).

À ce stade, vous avez deux brins, et chacun d'eux se rétrécit sur sa longueur. Pour obtenir une largeur constante, inversez un brin et posez-le le long de l'autre. Frottez-les un peu l'un contre l'autre pour qu'ils restent à peu près reliés.


Étape 5 : Philosophie du cordage

N'épissez qu'un seul brin à la fois. (Un seul brin doit se terminer à la fois.)
Une fibre sèche peut être enroulée plus étroitement qu'une fibre humide. Veillez donc à ce que votre fibre soit sèche. Un cordage mouillé se désagrège en séchant.
Un cordon fini peut être utilisé comme brin dans un cordon plus grand. C'est ainsi que l'on fabrique ces superbes ponts de corde dans les Andes, avec de l'herbe.
Enroulez bien, enroulez solidement. Il n'y a aucun moyen de réparer une corde lâche, à part la dérouler entièrement.

Étape 6 : Enroulement inversé


Il s'agit d'une activité très tactile, et les instructions ne sont donc pas suffisantes. Suivez-moi pendant que j'explique l'enroulement inverse de plusieurs points de vue différents. Référez-vous souvent au diagramme et à la vidéo, mais expérimentez aussi différentes techniques.

Commencez votre mèche

À environ un quart de la longueur du fil, tordez un court segment dans des directions opposées pour former une boucle serrée. (Pincez cette boucle avec le pouce et l'index gauches.

Il y a maintenant deux brins, l'un plus proche de vous et l'autre plus éloigné, et vous êtes prêt à commencer.

Enveloppez

Pour chaque itération :
1. Avec votre pouce et votre index droits à un centimètre de votre gauche, tordez la mèche la plus éloignée dans le sens inverse (dans le sens des aiguilles d'une montre si vous regardez de la droite). Il doit être bien tordu, mais ne doit pas commencer à faire des boucles. Cette étape est appelée "torsion au loin".
2. Utilisez votre majeur (droit) pour serrer le brin le plus proche contre votre index (droit). Tournez votre poignet de 180 degrés vers vous, en échangeant les brins. Cette étape s'appelle "reprendre".
3. Poussez légèrement la jonction en Y entre les brins avec votre index droit pour maintenir l'enroulement serré.

Répétez l'opération plusieurs fois !

Pour ne pas avoir a fabriquer votre propre corde emportez avec vous une paracorde ou un bracelet paracorde afin de toujours avoir ce qu'il faut sur vous !

Kits de Survie

Couteaux de Survie

Rations de Survie